Notre projet associatif

pour l'année 2021 & projection sur plusieurs années

Titre I : Qui sommes-nous ?

Identité de l’association

Nom de l’association
Parcours Ludique, Artistique & Culturel : PLAC !

Date de création
28/11/2020

Objet
Cette association a pour mission d’éveiller l’esprit critique des enfants et d’encourager leur curiosité et leur sensibilité artistique à travers notamment des parcours d’expositions et des ateliers pédagogiques.

Localisation
Mairie, 8 place Raoul Larché 33240 Saint-André-de-Cubzac

Etat actuel de l’association

Valeurs

  • Curiosité
  • Créativité
  • Écocitoyenneté
  • Vivre et construire ensemble

Membres

  • Mme Albaret Catherine, 
  • Mme Albaret Sarah, 
  • Mme de Andrade Corinne
  • Mme Le Lay Anne,
  • Mme Mahdaoui Alyssa, 
  • Mme Pérou Laurence,
  • Mme Veyssière Alexandra,
  • Mme Voitot Naïs.

Grands domaines d’activité

  • Éveil et initiation à l’histoire de l’art
  • Parcours ludiques d’exposition
  • Ateliers d’art plastique
  • Zone d’expression en groupe

Les principaux publics

Nos client·e·s diffèrent de nos adhérent·e·s et de nos participant·e·s

Nos clients sont :

  • les Mairies pour les écoles,
  • la Communauté de Commune du Grand Cubzaguais pour les ALSH Accueils de Loisirs Sans Hébergement, les crèches et le RAM Relais d’assistante Maternelle,
  • le Département de la Gironde pour la MDSI Maison Départementale de la Solidarité et de l’Insertion,
  • les associations accueillant un public familial.

Nos adhérent·e·s sont

  • les parents,
  • les grands-parents,
  • les professionnel·le·s de la petite enfance,
  • les autres personnes ayant la garde ponctuel ou permanente d’un enfant

Nos participant·e·s sont les enfants et jeunes à partir de 1 ans accompagné·e·s ou non d’un·e référent·e, parental·le ou professionnel·le.

Analyse de l’état des lieux

Le contexte – une offre culturelle à enrichir :

L’association PLAC ! est née d’un constat de plusieurs parents de Saint-André-de-Cubzac : le manque d’activités culturelles, notamment dans le domaine des arts visuels, pour les enfants du territoire. Et à cela s’ajoutait la contrainte de devoir se rendre à Bordeaux pour répondre à ce besoin. En effet, des ateliers créatifs ou artistiques sont ponctuellement proposés par les associations telles que Le Temps des Familles, ou Graine de Coop, ou de manière plus régulière par l’artiste plasticienne Marie Laure Drillet de l’association La Vilaine, mais aucune structure ne proposait un espace cultuel ludique à hauteur d’enfant. 

Le rôle et les missions de PLAC ! :

Dès la conception du projet, la question première a été : Qu’est -ce que PLAC! peut apporter aux enfants en complément de l’apprentissage scolaire ? Et en conséquence : que souhaite-on apporter, en tant que médiateur·trice·s, facilitateur·trice·s, mais également en tant que parents, aux enfants. Nous avions déjà un atout principal : une médiatrice et animatrice culturelle professionnelle ayant une connaissance du territoire et du milieu associatif.

Il est apparu immédiatement que l’aspect ludique était, d’une part, une réponse aux attentes de enfants, premiers bénéficiaires de PLAC!, et d’autre part un moyen pédagogique de désacraliser le monde de l’Art afin qu’ils puissent se l’approprier. Pour nous, le jeu est un réel outil nous permettant d’amener la culture aux plus jeunes. Nous proposons ainsi des ateliers adaptés à plusieurs tranches d’âge avec des tarifs en cohérence avec le territoire.

Par ailleurs, les ateliers se basant sur la pédagogie Emilia Reggio, l’importance du “résultat” attendu est moindre : la liberté d’expression est primordiale, et n’est pas entravée par une technique de “pas à pas”. A ce titre, nous tenons également à mettre l’accent sur

  • l’importance de la nature, dont découlera prochainement l’organisation d’ateliers en extérieur favorisant la manipulation de « loose part » tels que des brindilles, des feuilles, des fleurs, des galets, des glands, ect,
  • des interventions sur le Land Art et l’importance de l’Art éphémère, et le choix d’outils à faible impact environnemental (fabrication de colorants naturels, utilisation de matériaux naturels -coquille d’œufs, végétaux, etc…).

Forces et faiblesses :

Le projet est au cœur d’une solide campagne de communication sur les réseaux sociaux : Facebook, Instagram, LinkedIn; campagne qui sera à terme complétée par un site web dédié. Une newsletter est envoyée aux adhérents deux fois par mois afin de présenter le programme mensuel et un retour sur les réalisations du mois passé (avant notamment la mise en avant de la réalisation “coup de cœur).

PLAC! a pu bénéficier d’une visibilité dans la presse du territoire concerné (journaux Haute-Gironde et Sud-Ouest) : le programme est ainsi diffusé chaque mois dans ces journaux. En complément, le programme mensuel ou bi-mensuel, ainsi que des affiches de présentation sont distribués et diffusés dans les commerces et lieux culturels du territoire : médiathèques, écoles, commerces de proximité, EVS, etc… Ceci étant rendu possible par l’action commune des bénévoles et adhérents de l’association (diffusion des informations aux écoles des enfants des membres de l’association).

Le manque de moyens de l’association est actuellement le frein le plus important à l’épanouissement de PLAC! sur le territoire, qu’il s’agisse de moyens matériels ou humains.

 Etant une association de moins d’un an, nous ne pouvons encore prétendre à toutes les subventions nécessaires à son bon fonctionnement, et devons donc en grande partie compter sur nos fonds propres pour l’achat de matériel inhérent aux ateliers. Par ailleurs, nous souffrons actuellement d’un manque de bénévoles actif.ve.s.. 

Afin de relever ces défis, et d’améliorer la situation actuelle, deux axes ont été identifiés :

  • augmentation du nombre d’animateur·trice·s pour varier les compétences et augmenter nos disponibilités (plages horaires mais également maillage du territoire élargi).
  • Occupation d’un local fixe pour un ancrage territorial plus pertinent.

D’une façon globale, les difficultés de l’association sont comprises et perçues comme cohérentes par les utilisateurs et les partenaires de PLAC!, conscients que l’association n’a pas encore soufflé sa première bougie.

A l’avenir, la sortie progressive de la situation d’urgence sanitaire aura un impact majeur sur l’évolution positive de PLAC!

De plus, l’arrivée de nouvelles familles sur le territoire de la Haute Gironde ne peut qu’apporter de nouvelles opportunités à l’association, en augmentant une demande déjà forte sur le territoire. In fine, ne reste qu’une incertitude liée aux financements, qui, si non obtenus, pourraient mettre en danger le développement et la pérennité de l’association.

Titre II : Vers quoi voulons-nous aller ?

Les orientations pour l’année à venir

Orientation 1 :

Contribuer à améliorer la qualité de vie des habitants du territoire en luttant contre l’isolement culturel

Orientation 2 : 

Participer au développement du territoire en proposant une offre culturelle aux enfants et aux jeunes du territoire.

Orientation 3 :

Accompagner l’usage du numérique à des fins artistiques et pédagogiques.

Les orientations sur 2 ans

Orientation 4 :

 Développer et pérenniser les actions de l’association.

Les orientations transversales

Orientation 5 :

Mettre en place un démarche éco citoyenne par le biais d’actions internes et/ ou externes

Orientation 6 :

Développer l’axe numérique sur le long terme comme soutien à l’apprentissage et au développement artistique. 

Titre III : Comment voulons-nous y aller ?

Pour l’orientation 1 : Contribuer à améliorer la qualité de vie des habitants du territoire en luttant contre l’isolement culturel.

Action 1 : Préparation des expositions temporaires itinérantes : estimation de l’achat de matériel adapté et de la mise en place d’assurances. 

Action 2 : Diffusion la plus large possible de l’existence de l’association et de ses possibilités de déplacements. 

Action 3 : Présence dans les écoles du territoire, aussi bien en ville (Saint André de Cubzac), qu’en bourg (Cadillac en Fronsadais, Cubzac les Ponts). – Présence dans les EVS de la Haute-Gironde. 

Action 4 : Présence dans les ALSH de la Haute Gironde. 

Action 5 : Résidence dans les locaux intercommunaux de la Cyber Base de Bourg pour accueillir les familles adhérentes et non adhérentes du territoire. 

Action 6 : Accueil et écoute des besoins des familles ayant fait le choix de l’instruction en famille pour leurs enfants. 

Action 7 : Mise en place de dossiers pédagogiques post-ateliers à ramener au sein des familles pour une diffusion plus large des informations acquises par l’enfant. 

Action 8 : Consultation auprès des lieux culturels du territoire pour des interventions en médiathèques, bibliothèques, ludothèques. Action 9 : Organisation de plusieurs sorties par an dans les lieux culturels de la région pour les familles adhérentes. 

Pour l’orientation 2 : Participer au développement du territoire en proposant une offre culturelle aux enfants et aux jeunes du territoire.

Action 1 : Rencontres et temps d’échanges avec les responsables des différents services concernés pour la mise en place d’un maillage cohérent et pertinent sur le territoire, et ce au niveau départemental, intercommunal et municipal.

Action 2 : Rencontres et temps d’échanges avec les responsables associatifs et du secteur culturel privé du territoire, dans le cadre de l’élaboration d’un partenariat, ponctuel ou durable. 

Action 3 : Think tank sur les accueils de prestataires extérieurs sur le territoire : recherche d’acteurs de la vie artistique, artistes, animateurs spécialisés

Action 4 : Diffusion des œuvres réalisées en atelier via la campagne de communication extérieure de l’association, après validation explicite des jeunes artistes. 

Action 5 : Mise en place d’une œuvre coup de cœur via la newsletter bimensuelle de l’association. 

Action 6 : Exposition des œuvres réalisées en itinérance dans lieux d’accueil et les espaces de déambulation. 

Action 7 : Temps d’écoute et d’échange axé sur l’appropriation des notions par le jeune public. 

Action 8 : Ateliers adaptés en fonction des attentes et aptitudes de chacun. 

Action 9 : Rapprochement avec tout type de lieu accueillant un public jeune afin d’y évaluer la potentialité d’une intervention de PLAC! 

Action 10 : S’ouvrir à un public préadolescent et adolescent en menant des actions sur la pause méridienne des collèges et en intégrant le programme d’animation des Point de Rencontre Information Jeunesse PRIJ.

Pour l’orientation 3 : Accompagner l’utilisation du numérique à des fins pédagogiques.

Action 1 : Utilisation de l’outil numérique dans le but de structurer une pensée ou transmettre un savoir : inclusion des outils numériques comme appui à l’apprentissage.

Action 2 : Utilisation d’outils numériques existants : applications type  “Dipongo”, projet Girondin qui intègre les activités manuelles au cœur d’aventures virtuelles, les deux étant complémentaires pour la bonne progression de l’histoire. 

Action 3 : Développement de supports ludiques et numériques, notamment usage de QR codes afin de faciliter la circulation des informations lors des parcours d’expositions.

Pour l’orientation 4 : Développer et pérenniser les actions de l’association.

Action 1 : Diversifier les ressources financières de l’association:  mener une campagne de crowdfunding (levée de fonds participatifs) ; répondre à des appels d’offres et solliciter des subventions ; s’appuyer sur le mécénat.

Action 2 : Embauche de salarié·e·s afin d’ancrer l’action des bénévoles au sein de l’association.

Action 3 : Intégrer le dispositif COTEAC (Contrat territorial d’Education artistique et culturelle) pour lequel la ville de Saint-André-de-Cubzac propose au public scolaire des parcours culturels et artistiques : “Les traversées imaginaires”.

Action 4 : Intégrer le programme du collectif Espace de Vie Sociale de Haute Gironde.

Action 5 : Développer les partenariats avec les acteurs culturels locaux et les institutions jeunesses et petite enfance du territoire.

Pour l’orientation 5 : Démarche éco citoyenne par le biais d’actions internes et/ ou externes

Action 1 : Conception de solutions ludiques comme média d’apprentissage culturel à partir de matériaux de récupération.

Action 2 : Pratique du “slow pédagogie” : sensibilisation des enfants et des jeunes à l’utilisation de matériaux de récupération ménagers (bouchons, emballages…) et naturels (bois, cailloux, glands…) pour la création artistique ainsi que la réutilisation de l’existant pour limiter le gaspillage.

Action 3 : Se rapprocher des entreprises de fournitures artistiques à faible empreinte environnementale afin de créer des partenariats. 

Action 4 : Favoriser le covoiturage pour venir aux ateliers et lors des sorties culturelles organisées par l’association.

Pour l’orientation 6 : Développement de l’axe numérique sur le long terme comme soutien à l’apprentissage et au développement artistique.

Action 1 : Intégrer de manière active le projet de pôle numérique porté par la Communauté de communes du Grand cubzaguais et en particulier le projet de musée virtuel.

Action 2 : Suivre la programmation culturelle des Bassins des Lumière à Bordeaux dans la mise en place de sortie et d’ateliers.

Action 3 : Amener les enfants, les jeunes et les familles à s’exprimer artistiquement par le biais d’outils de création numérique tel que Processing

Action 4 : Proposer aux jeunes la mise en place et l’animation d’une plateforme numérique dédiée à la trace des projets de médiation culturelle portés par l’association, à la manière d’un musée numérique interactif.

Titre IV : Comment évaluons-nous les actions menées ?

Pour l’orientation 1 : Contribuer à améliorer la qualité de vie des habitants du territoire en luttant contre l’isolement culturel.

Évaluation 1 : Questionnaire de satisfaction adaptés à l’âge des enfants :

  • Plutôt orienté parents ou structures d’accueil pour les 1-3
  • Un tableau d’humeur avec des gommettes ou des symboles à coller (et à prendre en photo par l’animateur·trice) pour les 4-6
  • Une grille d’évaluation simple à lire et à remplir pour les 7+
  • Un questionnaire sur les attentes et les retours des ateliers pour les parents et les encadrants

Évaluation 2 : Retour succinct par écrit sur un fichier dédié par l’animateur·trice à la fin de chaque atelier 

Évaluation 3 : Rendre compte de la fidélité des participants, des enfants viennent-ils à plusieurs ateliers de suite, y a-t-il une « progression » entre les ateliers.

Évaluation 4 : Constater une diversité des origines géographiques des participants et lieux d’intervention sur la Haute Gironde.

Pour l’orientation 2 : Participer au développement du territoire en proposant une offre culturelle aux enfants et aux jeunes du territoire.

Évaluation 1 : Augmentation du nombre d’adhérent d’au moins 50%. 

Évaluation 2 : Augmentation des recettes de PLAC!

Evaluation 3 : Taux de satisfaction inhérent aux ateliers supérieur à 70%. 

Évaluation 6 : Augmentation des lieux d’expositions sur le territoire. 

Évaluation 7 : Diffusion plus étendue des expositions sur le territoire. 

Evaluation 8 : Mise en place d’ateliers au sein d’un nombre plus élevé de lieux d’enseignement et d’accompagnement de la jeunesse. 

Pour l’orientation 3 : Accompagner l’usage du numérique à des fins artistiques et pédagogiques.

Évaluation 1 : Constatation par le biais de retours de questionnaires le gain de confiance des accompagnants face à l’outil numérique.

Évaluation 2 : Augmentation du taux de participation aux ateliers plus centrés sur le numérique, synonyme d’adhésion et d’appropriation de l’outil par les enfants.

Pour l’orientation 4 : Développer et pérenniser les actions de l’association.

Évaluation 1 : Augmentation des partenaires institutionnels et financiers.

Évaluation 2 : Évolution du nombre d’interventions annuelles. 

Évaluation 3 : Diversité des lieux d’interventions.

Évaluation 4 : Evolution positive du nombre d’adhésion à l’association. 

Pour l’orientation 5 : Démarche éco citoyenne par le biais d’actions internes et/ ou externes.

Évaluation 1 : Augmentation de la proportion d’utilisation de matériaux et fournitures éco-responsables lors des ateliers.

Évaluation 2 : Evolution de la demande des partenaires et des adhérents pour des ateliers de valorisation des matériaux de récupération.

Orientation 6 : Développement de l’axe numérique sur le long terme comme soutien à l’apprentissage et au développement artistique.

Évaluation 1 : Constatation d’une évolution de l’âge des participant·e·s vers un public adolescent et jeunes adultes.

Évaluation 2 : Ancrage de l’association comme référente ludo-éducative du musée virtuel de Saint-André-de-Cubzac.

Évaluation 3 : Constatation d’une aisance et d’une appropriation des outils de médiation numérique chez les participant·e·s.

Évaluation 4 : Augmentation de la fréquentation du musée virtuel.

Évaluation 5 : Augmentation des publications et des interactions du musée numérique.